[Cinéma] Dirty God & Yves : Deux films aux critiques partagées.


Dirty god, de Sacha Polak

A peine sortie de l’hôpital, Jade reprend sa vie dans une banlieue Anglaise anonyme. Elle retrouve sa mère, sa fille, sa meilleure amie. Mais pourtant elle porte sur son visage le stigmate d’une relation amoureuse qui a sombré dans la violence d’un jet d’acide. La caméra nous emmène dans le nouveau monde de Jade, celui qui oscille entre fureur de vivre et dépression. La manière qu’a la réalisatrice de traiter ce sujet grave déclenche beaucoup d’émotions sans tomber dans le misérabilisme et la déprime noire. Lire la suite

Publicités